Trekking au Kilimanjaro
Option prévue pour 2019

Stacks Image 3

Ascension du Kilimandjaro, toit de l'Afrique

Le Kibo, sommet principal du Kilimandjaro, culminant à l'Uhuru Peak (5891 m) en Tanzanie, près de la frontière avec le Kenya, est le plus haut sommet du continent africain. Dans le parc national du Kilimandjaro, différents itinéraires de trek permettent d'en réaliser l'ascension : la voie Machame et la Western Breach sont les plus réputés.

Le Kilimandjaro, un massif formé de trois volcans
Le Kilimandjaro est un massif montagneux qui regroupe trois volcans : le Shira — 3 962 mètres —, le Mawenzi — 5 149 mètres — et le Kibo, le plus récent, avec ses 700 000 ans, qui culmine à l'Uhuru Peak, à 5 891 mètres. C'est lui qu'on désigne communément sous le nom de Kilimandjaro et qu'on reconnaît à sa calotte glaciaire sommitale. Il surplombe la savane qui l'entoure de quelque 5 000 mètres, ce qui en fait la montagne isolée la plus haute du monde. Sa première ascension a été réalisée en 1889. Le parc national du Kilimandjaro a été créé en 1973 pour protéger la forêt. Il abrite les Chagga et les Masais, les deux principales ethnies vivant sur ses flancs. L'ascension du Kilimandjaro, du fait de sa hauteur, donne l'occasion au trekkeur de traverser différents étages de végétation : des touffeurs de la forêt tropicale, en passant par un étage alpin de landes et de maquis, à la caldeira désertique du plateau sommital, c'est à une traversée des mondes qu'invite cette ascension.

Ascension de l'Uhuru Peak, sommet principal du Kilimandjaro
La voie normale, dénommée voie Machame, est un itinéraire sportif qui permet une acclimatation progressive à l'altitude et au froid. L'arrivée sur la caldeira sommitale, aux dimensions impressionnantes — 3,6 kilomètres de long sur 2,4 kilomètres de large —, est saisissante d'étrangeté, un peu comme si on débarquait sur la lune, une lune où de gros morceaux de glacier auraient été déposés là par la main d'un géant. Au centre de la caldeira, en bordure duquel se dresse l'Uhuru Peak, le cratère central ne fait pas moins de 900 mètres de diamètre ; en son milieu se dresse un cône de cendres de 200 mètres. S'il est aujourd'hui considéré comme éteint, le Kilimandjaro connaît encore des secousses sismiques, et des fumerolles s'échappent parfois du fond de son cratère. Sa dernière éruption sommitale remonte à 500 ans.
Un lodge confortable le premier soir pour se délasser. L’extrême diversité de paysages : glaciers, séracs, canyons volcaniques, forêts et séneçons géants.


Ascension du Kilimandjaro par le Breach Wall, le trek ultime
Il y a 100 000 ans, un glissement de terrain créait la Western Breach. L'ascension par la voie du Breach Wall est un parcours peu fréquenté, car beaucoup plus exigeant physiquement. Il emprunte des pentes raides dans sa partie terminale. C'est une ascension à entreprendre pour qui a le pied montagnard et une très bonne condition physique. Les passages les plus difficiles se situent au-delà de 5 000 mètres dans un environnement minéral où la progression s'effectue de nuit pour une bonne part ! L'ascension la plus ardue du Kilimandjaro, juste avant les voies d'escalade, mais une ascension absolument magnifique.